Guide santé : les huiles essentielles de A à Z
BIENVENUE | AVERTISSEMENT | COMMENT SE SOIGNER | HE TOXIQUES/AUTORISEES | SYMPTOMES | PARTENAIRES
ACCUEIL                                 

- Nouveau site -

homeopathieL'homéopathie de A à Z

- A -

Achillée Millefeuille
Ail
Ajowan - Thym Indien
Aneth
Angélique
Armoise

- B -

Badiane - Anis étoilé
Basilic
Baume de Tolu
Baume du Pérou
Bay
Bay Saint Thomas - Bois d'Inde
Benjoin
Bergamote
Bois de Rose
Bouleau

- C -

Cade
Cajeput
Camomille Romaine et Allemande
Camphre
Cannelle
Cardamome
Carotte
Cèdre Atlas et Himalaya
Céleri
Christe Marine
Ciste Ladanifère
Citron
Citron vert
Citronnelle de Ceylan et de Java
Coriandre
Cubère
Cyprès
Cumin

- E -

Encens
Epinette
Estragon
Eucalyptus
Eucalyptus Citronné
Eucalyptus Cryptonifère
Eucalyptus Globuleux
Eucalyptus Mentholé
Eucalyptus Radié

- F -

Fenouil

- G -

Galangal
Gaulthérie
Gaulthérie Odorante
Genévrier
Genièvre
Géranium
Géranium Rosat
Gingembre
Girofle

- H -

Hélichryse d'Italie - L'Immortelle
Hysope

- I -

Inule

- J -

Jasmin

- K -

Katafray
Khella

- L -

Lantana
Laurier Noble
Lavande Vraie
Lavande Aspic
Lavandin Super
Ledum du Groenland
Lemon Grass
Lentisque Pistachier
Leptosperme Citronné
Livèche

- M -

Mandarine
Manuka
Marjolaine
Mélisse
Menthe Poivrée
Muscade
Myrrhe
Myrte

- N -

Nard Jatamansi
Néroli
Niaouli

- O -

Orange
Origan Compact

- P -

Palmarosa
Pamplemousse
Patchouli
Persil
Petit Grain Bigaradier
Pin
Poivre de la Jamaïque
Poivre noir

- R -

Ravensare
Ravintsare - Camphre de Madagascar
Romarin
Romarin Camphre
Romarin Cinéole
Rosalina
Rose - Roses de Damas

- S -

Santal - Santal Blanc - Bois de Santal
Sapin Baumier
Saro
Sarriette
Serpolet

- T -

Tagete
Tanaisie Annuelle
Tea Tree
Thuya
Thym

- V -

Vanille
Verbénone
Verveine Odorante
Verveine Yunnan
Vétiver
Violette

- X -

Xanthoxylum

- Y -

Ylang-Ylang


- Liens -

Huiles essentielles
Informatique
Creez votre blog

 


SE SOIGNER PAR LES HUILES ESSENTIELLES



•  Attention, souvenez-vous que les HE contiennent des principes actifs très concentrés et qu’elles sont donc à utiliser avec précaution et discernement : ce n’est pas parce que les HE sont en vente libre qu’elles sont inoffensives. Si elles l’étaient elles seraient aussi inefficaces.

•  Souvenez-vous aussi de ne choisir que des HE 100 % bio. Ce point est très important afin d’éviter des concentrations de produits extérieurs à la plante type engrais ou pesticides qui réduiraient la puissance du produit et seraient néfastes pour votre organisme.

•  Souvenez-vous enfin que se soigner est d’abord un acte médical et qu’en aucun cas les huiles essentielles ne sauraient se substituer à un traitement médical qui vous aurait été prescrit par votre médecin ou qui devrait l’être. A ce titre, demeurez vigilants et ne masquez pas un symptôme d’alerte en vous traitant par vous-mêmes : une toux persistante ou accompagnée de crachats sanglants, une douleur abdominale importante et durable, une migraine invalidante ou une douleur cardiaque par exemple doivent impérativement être examinées par un médecin diplômé, les traitements naturels par automédication ne pouvant qu’accompagner les traitements conventionnels et en aucun cas les remplacer.

D’une manière générale, vous pouvez utiliser les plantes que nous recommandons ici de plusieurs façons :

•  HE en usage interne (réservé à certaines HE seulement) sous la forme de quelques gouttes placées sur un morceau de sucre ou dans une cuillérée de miel mélangée à un verre d’eau.

•  HE en usage interne sous la forme de gélules gastrorésistantes ou non suivant que vous désirez privilégier une action au niveau de l’estomac ou de l’intestin. Ces préparations sont disponibles dans le commerce ou à la commande en pharmacie.

•  Teinture Mère en interne : à ne pas confondre avec la teinture simple qui s’obtient à partir des extraits secs, la teinture mère est extraite à partir de la plante fraîche macérée dans de l’alcool pendant 10 à 21 jours.

•  HE en usage externe cutané : bain, bain de pieds, pommades, massages à base d’huiles essentielles diluées dans de l’huile végétale (olive, pépins de raisin…), fomentation (quelques gouttes d’huiles essentielles sur une compresse d’eau chaude à placer en cataplasme sur la partie à traiter). Attention, certaines HE peuvent être irritantes et/ou photosensiblisantes. N’utilisez jamais une HE pur sur la peau et effectuez toujours un test sur une petite partie de la peau afin de repérer une éventuelle allergie.

•  HE en usage externe aérien : diffuseurs d’arômes (quelques gouttes avec un peu d’eau) ou sprays à base d’alcool disponibles dans le commerce. Si vous désirez fabriquer vous-mêmes vos spray à base d’alcool, choisissez de l’alcool à 60° pur dans lequel vous pouvez diluer quelques gouttes d’huiles essentielles choisies parmi celles qui figurent sur ce site. Puis vaporiser ce spray dans la pièce que vous voulez traiter. Vous pouvez ainsi fabriquer de merveilleux désodorisants naturels ou traiter efficacement la pièce où dort un enrhumé ou un grippé.

•  Parties de la plante en extraits fluides ou secs (feuilles ou sommités fleuries), usage externe : en infusion, décoctions, tisanes, cataplasmes. Les extraits secs sont moins puissants que les HE et font appel le plus souvent à d’autres parties de la plante.

•  Parties de la plante en extraits fluides ou secs (feuilles ou sommités fleuries), usage interne : en gélules gastro-résistantes ou non. Les extraits secs sont moins puissants que les HE et font appel le plus souvent à d’autres parties de la plante.




Quelle conduite tenir en cas d’ingestion accidentelle d’huiles essentielles ?


Les huiles essentielles sont des huiles, ce qui signifie qu’elles ne se mélangent pas à l’eau où elles surnagent sans se diluer. Il est donc inutile de faire boire de l’eau, du lait ou tout autre liquide.


En cas d’ingestion accidentelle et surdosage, vous devez :


  • Faire boire 30 ml de n’importe quelle huile végétale qui va diluer les huiles essentielles dans l’estomac.

  • Faire prendre 2 à 4 comprimés de charbon de bois ou d’argile pour absorber les huiles dans l’estomac.

  • Surveiller l’évolution. Si des symptômes digestifs ou nerveux (troubles de la parole, vertiges…), emmener le patient à l’hôpital pour lavage d’estomac.

  • En cas de doute, n’hésitez jamais à contacter le centre antipoison en leur décrivant le produit ingéré.


huiles essentielles
 
Attention !  Ce site est protégé par un copyright international valable dans toutes les langues et dans plus de 150 pays.
En conséquence, toute reproduction partielle ou non de tout ou partie de ces éléments est formellement interdite et fera systématiquement
l'objet d'un constat d'huissier et de poursuites. Vous pouvez vérifier la validité de ce copyright en cliquant sur le logo à gauche.
Design © 2004 Hersandesign pour kitgrafik Contenu © 2006 : www.huiles-essentielles-sante.com