Guide santé : les huiles essentielles de A à Z
BIENVENUE | AVERTISSEMENT | COMMENT SE SOIGNER | HE TOXIQUES/AUTORISEES | SYMPTOMES | PARTENAIRES
ACCUEIL                                 

- Nouveau site -

homeopathieL'homéopathie de A à Z

- A -

Achillée Millefeuille
Ail
Ajowan - Thym Indien
Aneth
Angélique
Armoise

- B -

Badiane - Anis étoilé
Basilic
Baume de Tolu
Baume du Pérou
Bay
Bay Saint Thomas - Bois d'Inde
Benjoin
Bergamote
Bois de Rose
Bouleau

- C -

Cade
Cajeput
Camomille Romaine et Allemande
Camphre
Cannelle
Cardamome
Carotte
Cèdre Atlas et Himalaya
Céleri
Christe Marine
Ciste Ladanifère
Citron
Citron vert
Citronnelle de Ceylan et de Java
Coriandre
Cubère
Cyprès
Cumin

- E -

Encens
Epinette
Estragon
Eucalyptus
Eucalyptus Citronné
Eucalyptus Cryptonifère
Eucalyptus Globuleux
Eucalyptus Mentholé
Eucalyptus Radié

- F -

Fenouil

- G -

Galangal
Gaulthérie
Gaulthérie Odorante
Genévrier
Genièvre
Géranium
Géranium Rosat
Gingembre
Girofle

- H -

Hélichryse d'Italie - L'Immortelle
Hysope

- I -

Inule

- J -

Jasmin

- K -

Katafray
Khella

- L -

Lantana
Laurier Noble
Lavande Vraie
Lavande Aspic
Lavandin Super
Ledum du Groenland
Lemon Grass
Lentisque Pistachier
Leptosperme Citronné
Livèche

- M -

Mandarine
Manuka
Marjolaine
Mélisse
Menthe Poivrée
Muscade
Myrrhe
Myrte

- N -

Nard Jatamansi
Néroli
Niaouli

- O -

Orange
Origan Compact

- P -

Palmarosa
Pamplemousse
Patchouli
Persil
Petit Grain Bigaradier
Pin
Poivre de la Jamaïque
Poivre noir

- R -

Ravensare
Ravintsare - Camphre de Madagascar
Romarin
Romarin Camphre
Romarin Cinéole
Rosalina
Rose - Roses de Damas

- S -

Santal - Santal Blanc - Bois de Santal
Sapin Baumier
Saro
Sarriette
Serpolet

- T -

Tagete
Tanaisie Annuelle
Tea Tree
Thuya
Thym

- V -

Vanille
Verbénone
Verveine Odorante
Verveine Yunnan
Vétiver
Violette

- X -

Xanthoxylum

- Y -

Ylang-Ylang


- Liens -

Huiles essentielles
Informatique
Creez votre blog

 

[Ajouter ce site dans vos favoris]


huile essentielle de Baume de Tolu (Myroxylon balsamum)




PRESENTATION

Le baume de Tolu (Myroxylon balsamum) est obtenu à partir de la résine des baumiers et en particulier pour ses meilleurs crus des baumiers des environs de la ville de Santiago de Tolu en Colombie. Cette résine qui durcit au contact de l’oxygène est obtenue par incision en V de l’écorce de cet arbre. Ce baume a une forte odeur de vanille et de cannelle. On l’utilise dans les parfums mais aussi et surtout en médecine traditionnelle et moderne.

Les indiens l’utilisaient par exemple (et l’utilisent toujours) en le faisant brûler avant de le faire respirer aux malades souffrant d’affections respiratoires, de migraines ou de douleurs articulaires. Chez nous il est surtout connu pour ses actions fluidifiantes des sécrétions bronchiques en cas d’infestions des voies respiratoires de type obstructives avec toux sèche et difficultés respiratoires. Il entre aussi souvent dans la composition de pommades pour nourrir le derme et soigner les affections de la peau.

Beaucoup de gens consomment souvent du baume de tolu sans le savoir. En effet, cette résine très appréciée et facile à récolter entre dans la composition de nombreux produits cosmétiques et de santé mais aussi de médicaments modernes comme certains antibiotiques ou des sirops antitussifs bien connus, qu’ils soient allopathiques ou homéopathiques.

Dans certaines civilisations, le baume de tolu est aussi reconnu pour le soulagement qu’il apporte aux personnes en deuil et dans la tristesse. Dans d’autres, il est utilisé pour apporter calme et relaxation aux angoissés et aux stressés. De nombreuses civilisations amérindiennes et orientales l’utilisaient lors des séances de méditation pour relâcher les tensions et entrer en contact avec les esprits.

Le baume de Tolu est tellement habituel et discret dans notre consommation de tous les jours que, outre dans les médicaments, on en retrouve aussi la saveur dans certains bonbons, dans la plupart des chewing-gums et dans les glaces. On le trouve aussi en applications cosmétiques dans de nombreux produits de beauté, dans les parfums (« Eau jeune » par exemple) et dans certains savons.

Comme nous allons le voir dans les nombreuses actions de ce baume, le tolu est un antiseptique puissant, un antifongique redoutable et un cicatrisant exceptionnel qui, comme l’huile essentielle de bois de rose, a une action remarquable en particulier sur les cicatrices anciennes ou récentes et sur les séquelles de brûlures.


PRECAUTION D'EMPLOI

L’huile essentielle de baume de Tolu est une huile particulièrement puissante. Comme toutes les huiles essentielles, il convient de l’utiliser avec précaution.

La quasi-totalité des huiles essentielles (pour ne pas dire toutes) contiennent des substances actives très concentrées qui peuvent s’avérer toxiques en cas de surdosage. A ce titre, les huiles essentielles sont strictement interdites aux femmes enceintes, aux bébés et aux jeunes enfants, ainsi qu’aux personnes âgées et/ou affaiblies.

Souvenez-vous aussi qu’il est tout à fait inutile voire dangereux de surdoser une huile essentielle. Ce n’est jamais parce que vous augmentez la quantité d’une huile que vous en augmentez les bienfaits (c’est même presque toujours le contraire).

Pour toute information utile concernant l’utilisation des huiles essentielles, merci de vous reporter en page d’accueil ainsi que sur les autres pages de ce site.

Dans le cas d’un enfant ou d’une personne sensible, et plus généralement avant toute utilisation sur une portion cutanée relativement importante, il convient de toujours d’appliquer une très petite quantité d’huile sur une petite partie de la peau afin d’en tester la tolérance.

D’une façon générale souvenez-vous de ne jamais augmenter inconsidérément les doses d’huiles essentielles. Ce n’est pas parce que vous allez en mettre plus que l’huile essentielle va plus agir. Au contraire : il existe pour certaines huiles dont celle de basilic un effet « seuil » au-delà duquel les principes actifs sont trop concentrés et risquent de causer plus de mal que de bien ou simplement de renforcer le symptôme que vous cherchez à combattre.

Voici une technique assez classique que peu de gens connaissent : pour savoir si une huile correspond à votre état, et avant toute application de cette huile, fermez les yeux et respirez d’abord l’huile essentielle en plaçant le flacon ouvert simplement sous votre nez (pas trop près, vous allez voir que certaines huiles sont particulièrement puissantes, même en inhalation). Si l’odeur vous semble agréable et vous apaise (comme par exemple si vous respirez de l’huile essentielle de gingembre ou de menthe poivrée en cas de mal des transports, à bord d’un bateau, d’une voiture ou d’un transport en commun), cela signifie presque toujours que votre corps en a besoin. Au contraire, si vous sentez une forte répulsion, un picotement, une brûlure ou une aversion quelconque pour l’huile que vous respirez, ne l’utilisez pas car votre organisme ne la reconnaît pas comme utile pour les symptômes que vous ressentez.




PRINCIPAUX SYMPTOMES

La première application de l’huile essentielle de baume de tolu concerne les peaux abîmées : en effet, cette huile soigne à merveille les peaux sèches, les gerçures, les crevasses et, d’une façon générale, toutes les peaux réactives au froid ou au chaud. Les peaux allergiques ne sont pas une préconisation de l’huile essentielle de baume de Tolu.

Les plaques d’eczéma sec. Pour traiter ces affections, tamponnez un peu d’huile essentielle de baume de tolu diluée sur un coton directement sur la plaie. Ce remède peut faire des miracles concernant les eczémas des plis (du genou, du coude…). En cas de brûlure ou de picotements, cessez immédiatement et définitivement l’application au profit d’une autre huile essentielle (voir en page d’accueil le moteur de recherche des symptômes afin d’être redirigé automatiquement sur les huiles traitant ces symptômes.

D’une manière générale, l’huile essentielle de baume de tolu est un excellent remède pour les peaux irritées et sèches. Les peaux atteintes par le froid, que ce froid soit réel ou ressenti par exemple à cause d’une tension chroniquement basse ou à cause de problèmes de circulation des capillaires, seront facilement soulagées par une crème à base de baume de tolu.

L’autre application de l’huile essentielle de baume de tolu est le traitement des plaies peu étendues et peu profondes comme par exemple les escarres ou les plaies d’irritations dues à la chaleur ou aux frottements. Attention encore une fois à l’utilisation des huiles : avant de traiter une plaie en profondeur, diluez votre huile et testez votre réactivité à cette huile en tamponnant un peu de produit sur une toute petite partie de la plaie. Si ce contact occasionne des sensations de brûlures au-delà de quelques secondes, vous êtes très certainement en présence d’une plaie de type réactive et allergique, ce qui n’est pas une indication de l’huile essentielle de baume de tolu : en effet cette huile ne traite pas l’allergie mais toutes les affections cutanées dues au froid, à la chaleur ou aux frottements.

Autre application connue pour les propriétés de cette huile en parfumerie, l’huile essentielle de Baume de Tolu est un excellent déodorant que vous pourrez utiliser dans un baume ou une crème. Ajoutée en synergie à d’autres huiles essentielles aux notes fleuries, vous pourrez l’utiliser comme désodorisant et comme puissant assainissant de l’air.

Ajoutée en synergie dans un diffuseur à des huiles essentielles aux propriétés relaxantes et apaisantes comme l’huile essentielle de cèdre, de Ylang-ylang ou de patchouli, l’huile essentielle de Baume de Tolu apaisera une atmosphère tendue et vous aidera à vous relaxer en toutes circonstances. Cette huile est fréquemment utilisée pour les séances de relaxation et de méditation.

En raison de son puissant pouvoir expectorant et fluidifiant des sécrétions bronchiques (surtout lorsque celles-ci sont infectées), vous ferez très utilement appel à l’huile essentielle de baume de tolu pour toute affection bronchique, catarrhe avec expectoration difficile de mucosités, bronchite asthmatiforme (respiration sifflante, surtout la nuit, surtout en position allongée), toux sèche, toux non productive avec sensation de constriction au niveau de la poitrine, toux non allergique, encombrement laryngée avec sifflement en fin d’inspiration, et toute forme de désagréments bronchiques entraînant une gêne respiratoire importante.

Dans ce cas, vous pourrez utiliser cette huile essentielle en friction (à condition de la diluer fortement dans de l’huile végétale bio), en inhalation (à raison d’une ou deux gouttes maximum dans une eau chaude mais surtout pas brûlante) ou en diffusion la nuit dans un diffuseur électrique en prenant bien soin de toujours diluer l’huile essentielle dans un peu d’eau.

Dans tous les cas, souvenez-vous de ne jamais augmenter les doses d’huiles essentielles sous prétexte d’en augmenter les effets. Très peu de ces principes actifs particulièrement concentré suffit, et forcer les doses ne peut au mieux qu’aggraver les symptômes.


baume-de-tolu
 
Attention !  Ce site est protégé par un copyright international valable dans toutes les langues et dans plus de 150 pays.
En conséquence, toute reproduction partielle ou non de tout ou partie de ces éléments est formellement interdite et fera systématiquement
l'objet d'un constat d'huissier et de poursuites. Vous pouvez vérifier la validité de ce copyright en cliquant sur le logo à gauche.
Design © 2004 Hersandesign pour kitgrafik Contenu © 2006 : www.huiles-essentielles-sante.com