Guide santé : les huiles essentielles de A à Z
BIENVENUE | AVERTISSEMENT | COMMENT SE SOIGNER | HE TOXIQUES/AUTORISEES | SYMPTOMES | PARTENAIRES
ACCUEIL                                 

- Nouveau site -

homeopathieL'homéopathie de A à Z

- A -

Achillée Millefeuille
Ail
Ajowan - Thym Indien
Aneth
Angélique
Armoise

- B -

Badiane - Anis étoilé
Basilic
Baume de Tolu
Baume du Pérou
Bay
Bay Saint Thomas - Bois d'Inde
Benjoin
Bergamote
Bois de Rose
Bouleau

- C -

Cade
Cajeput
Camomille Romaine et Allemande
Camphre
Cannelle
Cardamome
Carotte
Cèdre Atlas et Himalaya
Céleri
Christe Marine
Ciste Ladanifère
Citron
Citron vert
Citronnelle de Ceylan et de Java
Coriandre
Cubère
Cyprès
Cumin

- E -

Encens
Epinette
Estragon
Eucalyptus
Eucalyptus Citronné
Eucalyptus Cryptonifère
Eucalyptus Globuleux
Eucalyptus Mentholé
Eucalyptus Radié

- F -

Fenouil

- G -

Galangal
Gaulthérie
Gaulthérie Odorante
Genévrier
Genièvre
Géranium
Géranium Rosat
Gingembre
Girofle

- H -

Hélichryse d'Italie - L'Immortelle
Hysope

- I -

Inule

- J -

Jasmin

- K -

Katafray
Khella

- L -

Lantana
Laurier Noble
Lavande Vraie
Lavande Aspic
Lavandin Super
Ledum du Groenland
Lemon Grass
Lentisque Pistachier
Leptosperme Citronné
Livèche

- M -

Mandarine
Manuka
Marjolaine
Mélisse
Menthe Poivrée
Muscade
Myrrhe
Myrte

- N -

Nard Jatamansi
Néroli
Niaouli

- O -

Orange
Origan Compact

- P -

Palmarosa
Pamplemousse
Patchouli
Persil
Petit Grain Bigaradier
Pin
Poivre de la Jamaïque
Poivre noir

- R -

Ravensare
Ravintsare - Camphre de Madagascar
Romarin
Romarin Camphre
Romarin Cinéole
Rosalina
Rose - Roses de Damas

- S -

Santal - Santal Blanc - Bois de Santal
Sapin Baumier
Saro
Sarriette
Serpolet

- T -

Tagete
Tanaisie Annuelle
Tea Tree
Thuya
Thym

- V -

Vanille
Verbénone
Verveine Odorante
Verveine Yunnan
Vétiver
Violette

- X -

Xanthoxylum

- Y -

Ylang-Ylang


- Liens -

Huiles essentielles
Informatique
Creez votre blog

 

[Ajouter ce site dans vos favoris]


huile essentielle d'Angelique (Angelica Archangelica)



PRINCIPAUX SYMPTOMES

Dermatologie :

  • Peaux sèches
  • Démangeaisons cutanées
  • Peaux qui tiraillent
  • Peaux cuisantes, échauffées
  • Certaines dermatoses
  • Inflammations cutanées
  • Brûlures superficielles (traitement d’appoint)
  • Coups de soleil
  • Erythèmes solaires
  • Erythèmes cutanés dues ou non à des causes extérieures
  • Erythèmes fessiers
  • Peaux abîmées par la pollution, le froid, le stress
  • Gerçures cutanées
  • Crevasses cutanées
  • Rides précoces
  • Complications cutanées des psoriasis
  • Complications cutanées des eczémas

Système endocrinien :

  • Action détoxifiante et purifiante de l’organisme par stimulation des glandes endocrines et digestives
  • Drainage des organes, en particulier digestifs
  • Epiderme terni par les problèmes endocriniens et digestifs
  • Accumulation de toxines dans le sang
  • Favorise l’augmentation de la température interne

Système immunitaire :

  • Organisme épuisé par les infections
  • Convalescence de longues maladies
  • Systèmes immunitaires déprimés
  • Infections à répétition des organismes épuisés par l’hiver, le stress, les soucis.
  • Bronchites chroniques, installées, épuisantes, récidivantes
  • Otites à répétition de l’enfant avec infections bronchiques et toux
  • Toux grasse
  • Catarrhe bronchique avec hypersécrétion de mucus infecté, glaires et toux grasses.
  • Difficultés respiratoires des bronchites (dyspnées)
  • Toux grasse avec respiration laborieuse et douloureuse après un coup de froid brutal
  • Grippes
  • Pleurésie

Système cardiaque :

  • Troubles du rythme cardiaque
  • Tachycardie
  • Bradycardie
  • Arythmie
  • Sensations d’oppression cardiaque
  • Symptômes cardiaques de stress
  • Palpitations
  • Angoisses (souvent nocturnes) avec serrement de la poitrine et sensation de gêne respiratoire (dyspnée)
  • Episodes d’hypertension dus au stress et à la fatigue

Système nerveux :

  • Epuisement et abattement des convalescents et des déprimés à la suite des longues maladies.
  • Impression de ne pas « remonter la pente » après un épuisement ou pendant une convalescence.
  • Esprit broyant du noir.
  • Idées négatives, obsédantes, tristes.
  • Pertes des joies simples à la suite d’un grand épuisement ou d’un stress prolongé.
  • Mélancolie des déprimés et des épuisés.
  • La sensation d’abattement et de déprime est souvent accompagnée de fréquents épisodes d’infections respiratoires en particulier bronchique.

Système digestif :

  • Pertes d’appétit dues à l’épuisement, au stress, aux convalescences.
  • Anémie et dénutrition des régimes sévères et répétés.
  • Traitement d’accompagnement des anorexies nerveuses (anorexia nervosa) en particulier chez les jeunes adolescentes anxieuses et dépressives
  • Anorexies nerveuses dues au surcroît de stress des cadres toujours pressés
  • Tous les symptômes digestifs nerveux du stress
  • Brûlures immédiatement après avoir mangé
  • Somnolence douloureuse immédiatement après avoir mangé
  • Douleurs à l’estomac, comme une écharde, se répandant progressivement à tout le ventre et au larynx
  • Toux nerveuse brûlante due aux brûlures gastriques
  • Ballonnements et flatulences obligeant à desserrer la ceinture
  • Irritation et agacement immédiatement après avoir mangé
  • Oppression, agitation, parfois véhémence après le repas suivit d’un grand abattement
  • Rougeur du visage
  • Sensation de brûlure cutanée immédiatement le repas
  • Souvent l’estomac « se ferme » immédiatement après avoir ingéré la première bouchée
  • Sensation d’estomac noué, « replié » comme un sac
  • Sensation que quelque chose est coincé juste au-dessus de l’estomac
  • La mise en route de la digestion et de l’acidité qu’elle implique entraîne une sensation de grande chaleur interne (comme un four allumé) et en même temps de grand froid « brulant » à la superficie de la peau.
  • Les mains et les doigts sont gelés. Le visage est chaud et rouge sans sueur.
  • Indigestion avec sensation de foi douloureux et « plein »
  • Acidité gastrique
  • Inconfort digestif après un repas trop gras, trop copieux, pris trop rapidement, pas assez mâché.
  • Nausées digestives
  • Gueule de bois et ses symptômes digestifs
  • Excès de corps gras, de chocolat.
  • Aigreurs accompagnées de ballonnements
  • Douleurs et crampes intestinales (coliques)
  • Flatulences (action carminative)
  • Ulcères débutants (douleurs cessant à la prise alimentaire et reprenant à mesure que l’estomac se vide)
  • Sensation de poids (pierre) dans l’estomac
  • Sensation d’écharde dans la muqueuse de l’œsophage
  • Ulcérations des muqueuses intestinales et/ou digestives
  • Syndrome du côlon irritable (SCT) et son cortège (souvent impressionnant) de symptômes chroniques
  • Reflux gastro-œsophagien avec éructations acides et sensations de brûlures le long de l’œsophage et au fond de la gorge immédiatement après la prise d’aliments et parfois même simplement d’eau.
  • Les dyspnées (gêne respiratoire) associées aux reflux gastro-œsophagiens.
  • Les grandes agitations et irritations associées aux reflux gastro-œsophagiens (le sujet est rouge, coléreux, excessivement autoritaire immédiatement après la prise d’aliments)
  • Sensation d’une boule, d’un obstacle, d’un corps étranger coincé à l’extrémité de l’œsophage juste au-dessus de l’entrée de l’estomac


Système urinaire / reproducteur :

  • Cystite avec dorsalgie au niveau des lombaires, des reins
  • Urétrites avec douleurs brûlantes en urinant et impression que la vessie ne se vide jamais complètement
  • Syndrome prémenstruel
  • Troubles de l’humeur et de l’émotivité avant et/ou pendant les règles
  • Jambes lourdes, chevilles enflées, ballonnements avant et/ou pendant les règles
  • Règles douloureuses
  • Dysménorrhées
  • Aménorrhées
  • Flux menstruels trop abondant ou trop faible
  • Leucorrhées (pertes blanches le plus souvent suite à une infection gynécologique)


HISTORIQUE

S’il faut en croire la légende, l’huile essentielle d’angélique archangélique tirerait son nom de multiples apparitions de l’archange Gabriel, l’annonciateur de Dieu, qui se serait présenté à de nombreuses reprises aux hommes du Moyen-âge pour leur inspirer d’utiliser cette plante contre les grandes épidémies mortelles comme le choléra et la peste. C’est effectivement grâce à son étonnante action contre la peste pulmonaire que cette plante est entrée dans l’histoire et la mémoire des hommes.

On raconte de cette manière qu’une pluie de graines de cette plante serait tombée du ciel lors de la grande peste de Justinien dont Procope disait qu’elle faillit anéantir le genre humain. C’est de cette époque que l’angélique aurait recouvert le monde pour protéger les hommes du fléau. Les milanais lors de la peste de 1510, réminiscence de la grande peste noire venue de Mongolie qui ravagea un quart de l’Europe dés 1348, sauvèrent dit-on bien des vies en versant de la poudre d’angélique dans des jarres de vin qu’ils firent boire aux malades.

De fait, le grand médecin suisse Paracelse, qui baptisa cette plante « racine des anges », rapporte que les bubons des affligés dégonflaient en un temps record et que le pus s’en écoulaient aussi soudainement que le teint revenait aux joues des malades. S’il convient bien sûr de ramener ces dires à leur juste valeur et de rétablir l’angélique dans ses véritables vertus il n’est pas contestable que celles-ci sont aussi nombreuses que précieuses, principalement dans le traitement des grands convalescents épuisés par de longues maladies.

Outre ces bienfaits, l’angélique archangélique s’est rapidement propagée à travers l’Europe du Moyen-âge à mesure que l’on s’est rendu compte qu’un cataplasme de ses fleurs fraîches bouillies ou macérées dans de l’huile avait aussi le pouvoir de neutraliser les venins (vipères, scorpions et araignées) et que sa poudre ingérée dans une boisson avait en plus pour bienfaits d’apaiser les troubles de l’estomac, les diarrhées et les convulsions, mais aussi les toux, les grippes et les rhumes, en fait toutes les affections dites aériennes que les gens du Moyen-âge craignaient si fréquemment lorsque le « mauvais vent du nord » se levait et charriait les miasmes contaminés.

Ainsi, on le savait déjà, une bonne friction d’angélique sur la poitrine soulageait l’enrhumé, le « glaireux », le fiévreux et les bronches prises et du tuberculeux. C’est pour ces raisons que l’angélique a trouvé très tôt sa place dans les jardins des monastères qui étaient seuls autorisés à l’époque à conserver et à cultiver les plantes médicinales. C’est ainsi qu’on retrouve cette « sainte plante » dans la plupart des décoctions et des boissons souvent alcoolisés de ces moines d’antan comme l’eau de mélisse des carmélites, la bénédictine ou certaines chartreuses. Les rebouteux de tout temps l’utilisaient à leur tour dans les élixirs de bonne et longue vie qu’ils promettaient aux rhumatisants et aux personnes âgées.


PRINCIPALES INDICATIONS THERAPEUTIQUES (les différents soins associés à ces indications sont à découvrir dans la rubrique « soins »)

• La première indication thérapeutique de l’huile essentielle d’angelica archangelica s’inscrit dans le traitement des peaux sèches et abîmées pour lesquelles cette substance fera merveille en usage externe. Vous l’utiliserez avec raison pour toutes les dermites et affections de la peau qui se traduisent par une inflammation (rougeur cuisante) et une grande sécheresse de l’épiderme. Ainsi par exemple, l’huile essentielle d’angelica archangelica se révélera précieuse pour soulager une brûlure, un coup de soleil ou une sensation de peau qui tiraille à cause de la pollution ou des vents froids d’hiver. De même, elle tiendra une grande place dans le traitement des affections cutanées chroniques desséchantes et irritantes type psoriasis ou eczéma.

• L’huile essentielle d’angelica archangelica a une grande action endocrine. Elle stimule les glandes et purifie le sang en drainant les organes. Ce qui a pour effet de chasser les toxines et de purifier l’organisme en profondeur, ce qui est une des vertus historiques et vérifiées de cette huile remarquable.

• L’huile essentielle d’angélique a un autre haut pouvoir de drainage des fonctions corporelles par amplification de la transpiration ce qui a aussi pour effet de drainer le derme et l’épiderme en profondeur et d’éliminer les toxines tout en purifiant l’organisme des principaux germes sensibles aux hausses de températures corporelles. Ainsi l’huile essentielle d’angélique est-elle une arme redoutable pour entretenir la santé de votre peau de l’intérieur.

• Toujours en illustration de la grande action générale de cette huile essentielle, l’angélique participe au renforcement des organismes épuisés par les infections, les convalescences et les suites de longues maladies. Vous l’utiliserez donc avec raison sur les esprits abattus qui broient du noir, les organismes épuisés par les hivers rigoureux et les bronches fatiguées par les infections, les grippes et les angines à répétition.

• Entre autres innombrables bienfaits l’huile essentielle d’angélique a aussi pour vertus de renforcer le muscle cardiaque et d’en réguler les fonctions. Vous l’utiliserez donc pour combattre toute sensation de fatigue cardiaque, de palpitations, d’angoisse avec serrement de la poitrine et sensation d’obstruction de la respiration (dyspnée) ainsi que pour les gros épisodes de stress, de surtension et de troubles légers du rythme cardiaque.



• ATTENTION ! il n’est pas question d’affirmer ici qu’on peut traiter un symptôme cardiaque avancé avec une huile essentielle quel qu’elle soit. Tout symptôme cardiaque avancé de type douleurs au bras, douleurs irradiant à la mâchoire, sueurs, tremblements et vertiges doivent impérativement déclencher chez vous le réflexe de vous rendre aux urgences.

• L’huile essentielle d’angélique archangélique est un des meilleurs toniques digestifs que propose le monde de l’aromathérapie. Elle est en premier lieu apéritive c'est-à-dire qu’elle augmente l’appétit en stimulant les fonctions digestives, en favorisant la sécrétion biliaire et en régulant les sucs gastriques. Cette huile essentielle est donc prioritairement recommandée pour les cas d’anémie et de dénutrition faisant suite à des dérèglements alimentaires plus ou moins graves.

• En raison de ses vertus digestives apaisantes et stimulantes, l’huile essentielle d’angélique archangélique trouvera aussi sa place dans les traitements d’accompagnement des anorexies nerveuses en particulier chez les jeunes adolescentes anxieuses mais aussi chez les cadres supérieurs stressés qui ne parviennent plus à se nourrir sans déclencher des brûlures d’estomac et des ballonnements. De façon plus prudente, on pourra soulager les anorexiques mentaux à l’aide de massages doux à base de cette huile mais uniquement et strictement en accompagnement des traitements médicaux conventionnels et en aucun cas en cherchant à remplacer ces traitements par l’aromathérapie.

• L’huile essentielle d’angélique archangélique a une action remarquable et profonde dans les cas de dénutrition, d’épuisements et de cachexie accompagnant les convalescences des maladies graves. Elle aidera à renforcer les organismes épuisés en rééquilibrant progressivement les fonctions digestives et en redonnant peu à peu vie et appétit aux plus abattus.

• Attention, dans le cas ci-dessus comme dans les cas d’anorexie ou d’épuisements profonds, il est très important de comprendre qu’il est inutile d’augmenter les doses d’huiles essentielles quand les symptômes sont très prononcés. C’est même souvent l’inverse qui s’impose : plus un organisme est abattu et plus il a besoin d’être revitalisé en douceur. Vous choisirez donc la méthode douce en privilégiant des massages à base d’huiles végétales pures et de quelques gouttes d’huile essentielle ou mieux encore des applications de compresses chaudes (passées quelques minutes dans un cuiseur vapeur par exemple) sur lesquelles vous aurez fait couler quelques gouttes d’huile après avoir fait chauffer la compresse ou le linge. Dans tout les cas souvenez-vous que le massage doit être d’autant plus doux et mesuré que le mal est profond.

• L’huile essentielle d’angélique archangélique a une action remarquable sur les problèmes de digestion dus au stress avec ballonnements chronique, impressions d’angoisse digestive ressentie immédiatement après la prise d’aliments (surtout lorsque l’on mange trop gras et trop riche ou trop épicé ou que l’on mâche trop vite), brûlures d’estomac et flatulences avec oppression à la ceinture obligeant à desserrer ses vêtements.

• L’huile essentielle d’angélique archangélique exerce aussi et surtout une action profonde dans les cas d’indigestion et de foie « engorgé » après un repas trop riche, trop sucré, trop gras et/ou trop arrosé. Elle favorise la sécrétion de bile et réduit les acidités gastriques. Elle draine ainsi le foie en profondeur en l’aidant à gérer l’excès de graisse, d’alcool et de sucre et elle élimine les toxines qui s’accumulent dans le corps. Elle soulagera ainsi la fameuse gueule de bois des lendemains de fêtes (qui n’est qu’un symptôme digestif) et les nausées des gros mangeurs de chocolat ou de corps gras en réduisant les sensations de lourdeurs, les coliques et les crampes intestinales ainsi que les accumulations douloureuses de gaz intestinaux qu’elle aidera à évacuer par son action carminative.

• En raison de ses vertus reconnues contre l’hyperacidité gastro-oesophagienne, l’huile essentielle d’angélique archangélique a une action remarquable sur le traitement des ulcères débutants et de certains ulcères installés mais non perforés. Vous l’utiliserez en priorité si vous avec une impression de poids à l’estomac avec sensation d’écharde plantée dans la muqueuse, grande acidité et surtout douleurs permanentes à l’estomac cessant immédiatement avec la prise de nourriture et reprenant progressivement à mesure que l’estomac se vide et que la sensation de faim reprend.

Attention, cette huile dont les effets remarquables vous étonneront ne doit pas vous dispenser de changer aussi votre façon de manger en mangeant moins vite, de façon moins stressée et en favorisant les laitages plutôt que les plats épicés ou trop gras.

• Par extension, l’huile essentielle d’angélique archangélique fera merveille dans les cas d’ulcérations des muqueuses en particulier gastriques et/ou oesophagiennes, souvent les premiers signes avant-coureurs d’un ulcère en formation. Ces signes que les sujets anxieux commencent à accumuler au fil du temps sont ceux du stress de l’estomac qui s’accumulent sous forme de spasmes, de ballonnements, d’éructations acides et de digestions difficiles.

En parallèle à son action antiulcéreuse, l’huile essentielle d’angélique archangélique se révèlera précieuse dans le traitement d’accompagnement du reflux gastro-oesophagien avec son cortège de symptômes : les ballonnements, la sensation d’écharde à la jonction entre l’œsophage et l’estomac, les remontées acides qui attaquent peu à peu la paroi sensible de l’œsophage (alors que celle de l’estomac est « faite » pour ça), la sensation non moins désagréable d’avoir une boule à l’œsophage qui empêche la nourriture d’atteindre l’estomac, sans oublier l’angoisse et la grande irritabilité que les sujets particulièrement stressés et épuisés ressentent juste après avoir mangé.

• Application directe de ses vertus historiques reconnues lors des grandes pandémies de l’humanité et en particulier l peste et le choléra durant le Moyen-âge, l’huile essentielle d’angélique archangélique est très certainement une des huiles essentielle les plus efficaces pour combattre les infections respiratoires saisonnières ou chroniques. Vous l’utiliserez avec raison pour traiter toutes sortes de bronchites obstructives asthmatiforme avec surproduction de mucus bronchique, glaires verdâtres et infectés (catarrhe bronchique), difficultés d’expectoration, filet asthmatique à l’inspiration et en bout de course d’expiration et sensations de gêne respiratoire comme si un obstacle se dressait sur le chemin de la respiration (dyspnée).

• De même vous privilégierez l’emploi de l’huile essentielle d’angélique archangélique pour réduire un début de grippe, une pleurésie, une forte fièvre ou un brusque encombrement douloureux survenu à la suite d’un coup de froid ou d’un choc thermique. Les toux douloureuses et sonores trouveront là aussi un remède de choix même si l’huile essentielle d’angélique archangélique s’exprime mieux sur les bronches infectés et les toux grasses de type non productives et gênantes pour la respiration.

• Toujours en illustration de ses grandes vertus antiseptiques et antifongiques, l’huile essentielle d’angélique archangélique fera merveille pour les infections urinaires type cystites (avec douleurs dans le dos au niveau des reins, fièvre, brûlures en urinant et besoin sans cesse d’uriner) ou dans les cas d’urétrites (avec douleurs brûlantes au niveau du gland en urinant, envie incessante d’uriner et impression que la vessie ne se vide jamais complètement).

• Pour soigner ces affections particulièrement pénibles et souvent récidivantes vous utiliserez l’huile essentielle d’angélique archangélique en massage dans la région de la vessie et des reins, en bain à raison de quelques gouttes dans une baignoire remplie d’eau chaude ou en application locale très diluée à l’aide d’une poire de lavement ou de compresses chaudes.

• L’huile essentielle d’angélique archangélique est sans nulle doute une des huiles les plus souveraines dans le traitement du syndrome prémenstruel et menstruel avec ses troubles de l’humeur et de l’émotion, ses agacements sans raison et ses larmes faciles, ses jambes lourdes, ses chevilles enflées et ses douleurs au niveau des seins, du ventre et de l’aine, mais aussi ses dérèglements intestinaux, ses migraines et ses dizaines de petits maux qui empoisonnent la vie de tant de femmes.

• Toujours dans le même domaine – et c’est là le mot clé de cette huile merveilleuse tant sur le plan nerveux que physique ou hormonal – l’huile essentielle d’angélique archangélique régulera magnifiquement les flux menstruels, qu’ils soient trop abondants ou trop faibles, les dysménorrhées (règles douloureuses surtout à partir du deuxième jour du cycle, s’aggravant ensuite et s’améliorant à l’écoulement) et les aménorrhées (absence de règles ou tarissement rapide des règles après écoulement très court et très peu abondant), mais aussi les pertes blanches ou leucorrhées (écoulement souvent coloré et nauséabond provenant le plus souvent d’une infection).

• Attention, dans tout les cas et en particulier dans celui des dysménorrhées particulièrement douloureuses, des aménorrhées ou des leucorrhées particulièrement infectées, n’hésitez jamais à consulter en priorité votre gynécologue afin de déterminer au plus vite les raisons profondes de ces symptômes.

• L’huile essentielle d’angélique archangélique fait merveille pour les migraines (et en particulier les migraines ophtalmiques), les migraines de fatigue, les migraines avec douleur comme un clou enfoncé à l’arrière de l’œil et les migraines de stress. Vous l’utiliserez aussi avec raison dans presque tous les cas de maux de tête (attention, une migraine est à différencier d’un mal de tête) lié à un rhume, une sinusite frontale, un rhume des foins, ou une grippe (mal de tête accentué par le mouvement). Une autre huile fait aussi miracle dans ce domaine, l’huile essentielle de menthe poivrée.

• L’huile essentielle d’angélique archangélique fait aussi merveille pour les rages de dents, les cassures dentaires, les caries, les pulpites, les névralgies dentaires et toutes les douleurs dentaires sous forme de décharges électriques irradiant dans les mâchoires et vers le cou. Une autre huile bien connue fait aussi des miracles dans ce domaine, l’huile essentielle de girofle.

Attention tout de même, ce n’est pas parce que ces huiles vont vous soulager que cela vous dispense d’aller consulter votre dentiste : les problèmes dentaires sont toujours des foyers d’infections potentielles à ne jamais traiter par le mépris sous peine d’abcès et de complications très douloureuses.

• L’huile essentielle d’angélique archangélique fait preuve d’une efficacité étonnante s’agissant de traiter le stress, que vous en présentiez les premiers signes (agacement, irritabilité, trac, pointe de tristesse, inconforts digestifs…), les signes intermédiaires (difficultés d’endormissement, difficultés relationnelles avec votre entourage familial ou professionnel, fatigues oculaires, troubles digestifs, agitations, migraines, fatigue…) ou les signes avancés (épuisement, insomnie et/ou réveil nocturne, angoisses, attaques de panique, dépression, mélancolie, souffrances digestives et respiratoires, douleurs osseuses et musculaires). Vous l’utiliserez en massage à doses diluées sur le plexus et le ventre en vous souvenant qu’il ne faut jamais augmenté les doses d’une huile sous prétexte que les symptômes sont très profonds.

Attention, les signes de stress intense lorsqu’ils s’accompagnent de grand épuisement, d’insomnie et/ou de réveils nocturnes systématique à 4 heures du matin (l’heure est toujours la même) sans possibilité de rendormissement, de perte d’appétit, de surmenage, d’impossibilité de s’arrêter de travailler, d’angoisses et d’attaques de panique ainsi que de douleurs osseuses et musculaires accompagnées ou non de violentes migraines peuvent avoir des conséquences durables et catastrophiques et doivent vous conduire à cesser de travailler et à consulter immédiatement un spécialiste (risque de burn-out syndrom, c'est-à-dire de dépression suicidaire due au surmenage).

Plus ordinairement et sans attendre les grosses poussées de stress, vous utiliserez quelques gouttes de cette huile précieuse en massage diluée dans de l’huile végétale ou en respirant simplement le flacon dans les cas de craintes, d’angoisses ou de trac lorsque ces manifestations vous semblent irraisonnées c'est-à-dire sans raisons apparentes, ou pour chasser les idées noires ou les reliquats d’un léger choc nerveux ou d’une mauvaise nouvelle.


huiles essentielles
 
Attention !  Ce site est protégé par un copyright international valable dans toutes les langues et dans plus de 150 pays.
En conséquence, toute reproduction partielle ou non de tout ou partie de ces éléments est formellement interdite et fera systématiquement
l'objet d'un constat d'huissier et de poursuites. Vous pouvez vérifier la validité de ce copyright en cliquant sur le logo à gauche.
Design © 2004 Hersandesign pour kitgrafik Contenu © 2006 : www.huiles-essentielles-sante.com