Guide santé : les huiles essentielles de A à Z
BIENVENUE | AVERTISSEMENT | COMMENT SE SOIGNER | HE TOXIQUES/AUTORISEES | SYMPTOMES | PARTENAIRES
ACCUEIL                                 

- Nouveau site -

homeopathieL'homéopathie de A à Z

- A -

Achillée Millefeuille
Ail
Ajowan - Thym Indien
Aneth
Angélique
Armoise

- B -

Badiane - Anis étoilé
Basilic
Baume de Tolu
Baume du Pérou
Bay
Bay Saint Thomas - Bois d'Inde
Benjoin
Bergamote
Bois de Rose
Bouleau

- C -

Cade
Cajeput
Camomille Romaine et Allemande
Camphre
Cannelle
Cardamome
Carotte
Cèdre Atlas et Himalaya
Céleri
Christe Marine
Ciste Ladanifère
Citron
Citron vert
Citronnelle de Ceylan et de Java
Coriandre
Cubère
Cyprès
Cumin

- E -

Encens
Epinette
Estragon
Eucalyptus
Eucalyptus Citronné
Eucalyptus Cryptonifère
Eucalyptus Globuleux
Eucalyptus Mentholé
Eucalyptus Radié

- F -

Fenouil

- G -

Galangal
Gaulthérie
Gaulthérie Odorante
Genévrier
Genièvre
Géranium
Géranium Rosat
Gingembre
Girofle

- H -

Hélichryse d'Italie - L'Immortelle
Hysope

- I -

Inule

- J -

Jasmin

- K -

Katafray
Khella

- L -

Lantana
Laurier Noble
Lavande Vraie
Lavande Aspic
Lavandin Super
Ledum du Groenland
Lemon Grass
Lentisque Pistachier
Leptosperme Citronné
Livèche

- M -

Mandarine
Manuka
Marjolaine
Mélisse
Menthe Poivrée
Muscade
Myrrhe
Myrte

- N -

Nard Jatamansi
Néroli
Niaouli

- O -

Orange
Origan Compact

- P -

Palmarosa
Pamplemousse
Patchouli
Persil
Petit Grain Bigaradier
Pin
Poivre de la Jamaïque
Poivre noir

- R -

Ravensare
Ravintsare - Camphre de Madagascar
Romarin
Romarin Camphre
Romarin Cinéole
Rosalina
Rose - Roses de Damas

- S -

Santal - Santal Blanc - Bois de Santal
Sapin Baumier
Saro
Sarriette
Serpolet

- T -

Tagete
Tanaisie Annuelle
Tea Tree
Thuya
Thym

- V -

Vanille
Verbénone
Verveine Odorante
Verveine Yunnan
Vétiver
Violette

- X -

Xanthoxylum

- Y -

Ylang-Ylang


- Liens -

Huiles essentielles
Informatique
Creez votre blog

 

[Ajouter ce site dans vos favoris]


huile essentielle d’Achillee Millefeuille (Achillea millefolium)




- L'HE d'achillée millefeuille a une puissante action anti-inflammatoire
- Claquages musculaires
- Entorses
- Foulures
- Elongations
- Sciatiques
- Lumbago
- Arthrite
- Arthrose
- Rhumatisme articulaire
- Cicatrices
- Plaies (action cicatrisante)
- L'HE d'achillée millefeuille stoppe les petits saignements (homéostasie)
- Spasmes musculaires
- Spasmes de l’intestin
- Spasmes de l’utérus
- Peaux irritées
- Peaux abîmées
- Acné
- Crevasses
- Crevasses du mamelon (allaitement)
- Rides
- Ridules
- Rides d’expression
- Gerçures
- Escarres
- Règles douloureuses
- Règles trop abondantes (dysménorrhées)
- Règles pas assez abondantes (aménorrhées)
- Fatigue
- Epuisements
- Asthénies
- Surmenage
- Stress
- Surmenage sexuel
- Varices
- Phlébites
- Hémorroïdes
- Ulcères variqueux


HISTORIQUE


Connue entre autre sous les noms d’herbe à dinde, d’herbe militaire, de millefeuille, d’herbe aux charpentiers ou d’herbe à la coupure, l’Achillée Millefeuille tirerait son nom le plus commun du célèbre héros Achille qui, sur le conseil de Chiron le Centaure, l’aurait utilisé pour soigner les blessés de la bataille de Troie.

Achille était ce héros dont la mère lui avait jeté un charme en le couvrant de pétales d’acier sur toute la surface du corps pour le protéger des flèches de ses ennemis. Toute la surface du corps sauf le talon qui fut oublié. C’est là qu’Achille fut touché par la flèche de Pâris son ennemi et amant d’Hélène de Troie qui connaissait le défaut de sa cuirasse (depuis le terme de « talon d’Achille sert d’ailleurs à désigner le point de faiblesse d’une personne). D’après la légende, les dieux recommandèrent à Achille de soigner sa cuisante blessure avec de l’Achillée dont le haut pouvoir cicatrisant n’est plus à démontrer.



De fait, durant de nombreux siècles, on utilisa l’Achillée pour soigner les blessés sur les champs de bataille, pour arrêter les saignements et réduire les nombreuses infections qui se logeaient dans les plaies. C’est de là que l’Achillée tire son nom d’herbe militaire.

Mais l’Achillée a été aussi connu très tôt des Chinois antiques et des tribus indiennes de l’Amérique du nord dont les survivants l’utilisent encore pour soigner de nombreux maux tant digestifs qu’infectieux.

Il semble que le passé médicinal de cette plante remonte en fait jusqu’à la préhistoire car des fouilles archéologiques dans les montagnes du Kurdistan irakien ont démontré que les hommes de Neandertal l’utilisait déjà sous la forme de graines et semble-t-il de macéras. Sans doute nos lointains ancêtres mélangeaient-ils déjà l’Achillée à des emplâtres d’argile pour réduire les infections et favoriser la cicatrisation des blessures.

Une autre découverte étrange a eu lieu dans les Monts Zagros encore au nord de l’Irak, pays que les archéologues s’accordent à définir comme le berceau de l’humanité (à tel point que les catholiques y situent le paradis originel, dans cette région située entre le Tigre et l’Euphrate que de nombreux textes anciens désignent sous le nom d’Eden). Dans les monts Zagros donc, on a retrouvé une tombe néanderthalienne abritant un squelette allongé sur une épaisse couche de fleurs différentes dont de l’Achillée en grandes quantités.

On sait à présent que les néanderthaliens connaissaient et manipulaient 9 plantes dont l’Achillée. Ce qui signifie que très tôt l’Achillée a su répondre aux besoins de l’humanité et, même si elle est à présent vu comme une mauvaise herbe ou au mieux une herbe folle, on sait aussi que les devins de la chine ancienne l’utilisaient sous la forme de bâtonnets qu’ils consumaient pour accompagner leurs prédictions.

L’Achillée Millefeuille est une plante très robuste qui résiste parfaitement à la sécheresse et aux températures les plus brûlantes. Elle existe à l’état naturel et de façon très abondante dans les prairies. On dit qu’elle est bénéfique au bétail qui en est friand et que la consommer renforce leur appétit et parfume leur viande.
Pour ce qui est du goût, l’Achillée est très amère et ne ravira que les amateurs de cette sensation.


SE SOIGNER AVEC L’HUILE ESSENTIELLE D’ACHILLÉE MILLEFEUILLE


ATTENTION : à forte concentration, l’huile essentielle d’Achillée Millefeuille peut se révéler neurotoxique et abortive. Son usage est à ce titre strictement interdit aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux jeunes enfants. De plus, cette HE étant particulièrement puissante, vous réserverez son usage en externe pour les HE et en interne pour infusions, les décoctions et les macéras d’extraits secs.


achillee-millefeuille
 
Attention !  Ce site est protégé par un copyright international valable dans toutes les langues et dans plus de 150 pays.
En conséquence, toute reproduction partielle ou non de tout ou partie de ces éléments est formellement interdite et fera systématiquement
l'objet d'un constat d'huissier et de poursuites. Vous pouvez vérifier la validité de ce copyright en cliquant sur le logo à gauche.
Design © 2004 Hersandesign pour kitgrafik Contenu © 2006 : www.huiles-essentielles-sante.com